L’importance d’une page de paiement sécurisée sur son site

jeune homme pull vert tenant carte de crédit achat en ligne sur ordinateur

Si l’objectif de votre site web est de tourner des prospects en clients actifs, et qui plus est réguliers, il est primordial de tout mettre en œuvre pour leur donner confiance. Certains éléments de votre interface permettront de conforter le client sur votre site, tel que l’ergonomie ou l’esthétique. La présence de mentions légales, aussi, a tendance à donner une plus-value de sécurité. Seulement, ce qui fera la différence, c’est la qualité de la sécurité que vous proposez arrivé au paiement.

Créer une étape de paiement fluide pour convertir l’acheteur

Tout au long de l’expérience utilisateur, il faut que vous guidiez votre prospect. Ce dernier doit pouvoir circuler sur l’interface du site en toute facilité. Fluidité, clarté, simplicité : ces mots sont souvent les bases solides d’un site web bien construit. Cela vaut tout autant pour la phase d’achat. Toutes les interfaces qui demandent un échange d’argent doivent proposer un circuit fluide et sécurisé.

Pour optimiser la conversion client, il est donc nécessaire de pouvoir afficher clairement son prestataire, les moyens de paiement autorisés et de fluidifier les transactions. Cela vaut pour des commerces en ligne comme des sites de jeux. Les casinos en ligne, par exemple, sont les premiers à insister sur cette qualité de paiement et sur l’importance de la sécurité. Les internautes s’orientent alors, l’esprit rassuré, vers les jeux et les offres de plateformes telles que https://www.casino777.ch/fr/.

Quelles solutions de paiement proposer pour toute sécurité ?

La performance de cette page de paiement sera essentielle car, souvent, c’est là que la conversion du prospect se joue. 58 % des clients, de fait, abandonnent leur panier alors qu’ils sont arrivés jusqu’à cette étape. Dans la majorité des cas, il s’agit d’une erreur de paiement, mais 17,7 % notent aussi l’absence de leur moyen de paiement préféré. Par conséquent, il y a certains essentiels de paiement à pouvoir assurer sur votre plateforme.

Les aides gouvernementales à la compréhension du numérique l’expliquent : le minimum est de proposer les paiements par carte bancaire. Là encore, il faudra donner accès, selon l’ambition de la portée de votre projet, à des cartes valables à l’internationale. Les casinos en ligne, une fois encore, donnent l’exemple au vu de leur portée internationale. Visa et Mastercard, a minima, sont acceptées.

Au regard de la transformation digitale en cours, il reste aussi essentiel de donner la possibilité de payer grâce à des portefeuilles virtuels ou alternatifs. En optant pour PayPal et ApplePay ou encore en passant par Lydia, vous donnez à votre site le maximum de chances de convertir votre prospect. Ces dernières solutions sont particulièrement appréciées des jeunes publics. Pour votre commerce, elles ont également l’avantage d’être moins onéreuses que des systèmes bancaires classiques.

Comment choisir son prestataire de paiement en ligne ?

Plusieurs types de prestataires peuvent être choisis pour votre site. Les plus classiques s’orientent, par exemple, vers les systèmes mis en place par les banques traditionnelles. D’autres peuvent préférer se tourner vers des acteurs indépendants. Ces derniers, à l’instar de SafeCharge ou Hipay, proposent souvent des solutions réfléchies pour faciliter l’installation et la configuration de votre interface de paiement.

La page sera, de manière générale, totalement personnalisable. La solution, en prime, est optimisée pour la protection des données et la fraude. C’est habituellement l’option préférée des casinos en ligne qui, une fois encore, misent tout sur la sécurité et la protection. Pour choisir votre prestataire, donc, gardez ces éléments en tête :

  • préférez pouvoir personnaliser votre page de paiement, pour accorder votre charte graphique ;
  • vérifiez le temps mis par le prestataire pour créditer votre compte des gains acquis ;
  • assurez-vous de pouvoir personnaliser le libellé bancaire pour rassurer l’acheteur ;
  • renseignez-vous sur les frais cachés, par exemple des options payantes.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *