Le neuromarketing est-il indispensable pour se démarquer sur le web en 2020?

Dessin cerveau dans un chariot

En 2020, on constate que le neuromarketing est en plein essor. Ce type de marketing est centré sur le fonctionnement du cerveau humain et l’anticipation de ses actions ainsi que le déclenchement des bonnes émotions. Sur le web, il est primordial de tirer son épingle du jeu pour se démarquer de la concurrence. Le neuromarketing serait-il une solution pour rentabiliser davantage son activité ?

Qu’est-ce que le neuromarketing ?

Le neuromarketing consiste à créer des actions marketing tout en prenant en compte les avancées de neurosciences qui visent à comprendre et mesurer les réactions du cerveau face à certains stimulus. Il est donc utilisé principalement dans le domaine de la publicité. La marketing classique se sert de ces connaissances depuis bien longtemps. Le travail des publicitaires est de capter et d’ancrer le client pour qu’il se souvienne de lui et qu’il consomme.

Par conséquent, il ne va pas dire de but en blanc « regardez-moi et achetez chez moi ». Il va mettre en place une stratégie de manipulation mentale pour diriger un message à l’inconscient des cibles. Généralement, il vise un problème et propose une solution. Le bénéfice du produit ou du service est très important dans le marketing classique ou le webmarketing. Par exemple, l’art de créer des flyers ne s’improvise pas. Un flyer doit être bien pensé, donner les informations nécessaires et pousser le prospect à se renseigner davantage. Pour le web, c’est le même principe.

Néanmoins, la toile foisonne de sites, de propositions, de produits, etc. Les marketeurs ont donc compris que proposer un site intuitif avec du contenu de qualité et travailler sur le référencement n’est pas suffisant en 2020.

C’est là qu’intervient le neuromarketing.

Il s’agit d’influencer inconsciemment le public par des messages subliminaux, par la tournure des phrases, par la structure du site, etc.

Le neuromarketing sur le web

En vente physique, il est plus simple d’adopter une communication hypnotique et d’influencer un client par ses gestes, sa tenue, ses expressions et jouer sur les émotions en face à face. On peut lui mettre le produit dans les mains et en quelques minutes la vente est conclue. Sur Internet, il n’est pas possible de jouer sur ces facteurs. Il est donc essentiel de trouver d’autres façons s’agir sur le cerveau inconscient des prospects.

Par exemple, on peut mettre en place des call-to-action qui vont pousser inconsciemment le lecteur à agir (cliquer, commander, appeler, etc). De plus, les méthodes de vente comme les jeux vont stimuler certaines zones du cerveau liées au plaisir et non à la réflexion. Ainsi, les prospects sont plus détendus et plus ouverts à la consommation.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *